Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 11:17

Accueil > Décompte des repos supplémentaires Courrier envoyé à la direction

 
 

  Carrefour  Lattes                  

                                                                                           Monsieur le directeur
                                                                                           CARREFOUR
                                                                                           Route de boirargues
                                                                                          
34970 LATTES
                                                                                           LATTES  le 13 mai 2009
Copie inspection du travail
Lettre recommandée avec AR

 

Monsieur le Directeur,

Nous avons pu constater que vous imposiez aux salariés de positionner leurs jours de repos et congés supplémentaires définis dans notre accord d’entreprise sous la forme de semaines entières et prétendument non fractionnables.
Or si la législation vous permet le décompte des congés payés sous cette forme il en est tout autrement lorsqu’il s’agit de jours de repos ou congés supplémentaires qui, comme l’impose la législation et la jurisprudence, ne doivent être décomptés que sur les jours habituellement travaillés par les salariés.

L’irrégularité est encore plus flagrante lorsqu’il s’agit de salarié à temps partiel et/ou travaillant sur moins de 5 jours, puisque vous procédez au décompte par tranche de 6 jours créant ainsi une autre irrégularité en instaurant une inégalité évidente entre les salariés à temps partiel et les salariés à temps complet.

Vous comprendrez bien une fois de plus, que de telles manières d’opérer ne peuvent rester sans réactions de notre part.

Nous vous demandons donc de rétablir sans délai l’égalité de traitement entre tous les salariés à temps partiels et les salariés à temps plein et de faire procéder aux rappels des jours illégalement déduits aux salariés concernés.

Faute de réaction de votre part, nous serions amené une nouvelle fois à constater que vous vous accommodez de cet état de fait et serions alors contraints, de saisir les juridictions compétentes afin de faire trancher ce litige en vue de rétablir les salariés lésés dans leur droit.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de nos salutations distinguées.

 
 

                                                                            Le délégué syndical Cgt

Réponse de la direction                    Mr CASAS Bruno

                          bouton1                                                             

 
     

Partager cet article

Repost 0

commentaires